Rongeurs ou herbivores?

Que répondriez-vous si lors du QCM vous aviez les questions suivantes :

La marmotte est :

Correct
Incorrect

 

Le lièvre est :

Correct
Incorrect

 

Le terme Rongeurs (Rodentia) désigne un Ordre de mammifères placentaires. Souvenez-vous la classification du vivant : Règne, Embrachement, Classe, Ordre, Famille, Genre, Espèce (RECOFGE). C’est pour cela qu’il s’écrit avec « R » majuscule. Les Rongeurs se caractérisent par un denture spécifique. « Herbivore », quant à lui, désigne ici un régime alimentaire. Bien sûr, lorsque l’on parle des « herbivores » dans leur ensemble, on ne parle pas que de leur régime alimentaire. Ils ont également des caractéristiques qui leur sont propres (denture, griffes, gueule, estomac) et qui les opposent aux animaux qui ont d’autres régimes alimentaire, carnivores, par exemple. 

Un petit aparté sur la classification RECOFGE. Pour les puristes, cette classification « classique » n’est plus trop utilisée de nos jours et est remplacée par la classification moderne appelée « classification phylogénétique ». Cette dernière tient compte de l’évolution, et va bien au-delà de simple ressemblance. Pour faire court et simple, la méthode de cette classification consiste à utiliser les séquences d’ADN pour comparer les organismes même très dissemblables morphologiquement ou métaboliquement, et à définir des groupes contenant tous les descendants d’un ancêtre commun. Cela donne des résultats parfois très surprenants…

Les Rongeurs (Rodentia)

Les Rongeurs se caractérisent par leur système dentaire. Ils possèdent une unique paire d’incisives à croissance continue sur chacune de leur mâchoire. Ces incisives sont recouvertes d’email à l’avant, mais très peu à l’arrière. La plupart des Rongeurs se nourrissent de végétaux herbacés, tiges, feuilles, racines, graines, fruits, mais d’autres peuvent avoir une nourriture plus variée, petits invertébrés, insectes, vers, araignées, ou encore manger de la chair (poissons, mollusques).

La marmotte fait partie de l’Ordre des Rongeurs, et est considérée comme essentiellement herbivore, même si elle s’accorde quelques écarts avec des petits invertébrés.

La croissance des incisives des Rongeurs ne cessent donc jamais. C’est leur usure permanente qui les empêche de trop pousser et d’atteindre ou même d’aller percer leur lèvre, ou même leur crâne. Si ces animaux ne peuvent pas ronger, ou si l’une des incisives se brise accidentellement, l’usure ne peut plus se faire, et l’allongement d’une ou des deux incisives occasionne une gène importante et peut conduire à la mort.

Le lièvre est un herbivore, mais n’est pas un Rongeur.

Le lièvre fait partie de l’Ordre des Lagomorphes. Ils ont longtemps été classés dans l’Ordre des Rongeurs. C’est leur denture qui les différencie. Leur denture est caractérisée par la présence de 2 paires d’incisives sur la mâchoire supérieure (une paire d’incisives déciduales (qui peuvent tomber) à croissance continue, et une paire d’incisives définitives, plus petites, situées à l’arrière des premières), et une paire sur la mâchoire inférieure. Toutes ces incisives sont recouvertes d’email à l’avant et à l’arrière. Du fait de leur ressemblance, dans la nouvelle classification phylogénétique, les Rongeurs et les Lagomorphes sont réunis dans un même groupe, les Glires….

Caecotrophe, kesako?

La caecotrophie est une adaptation particulière à la digestion de la cellulose. La digestion complète des aliments nécessite que ceux-ci passent deux fois à travers le tube digestif. Les animaux caecotrophes évacuent des selles molles qu’ils réavalent pour être redigérer. Ils assimilent ainsi les nutriments qui n’ont pas pu l’être au premier passage. Ces selles molles se nomment également les caecotrophes. Les excréments finaux, produits une fois que les caecotrophes ont été digérés, sont eux durs et secs. D’un point de vue métabolique, cette pratique est comparable à la rumination.

Caecotrophe se prononce « cékotrof »

De nombreux Rongeurs et les Lagomorphes (lièvres, lapins) sont caecotrophes.

Pour rappel :

Famille de la marmotte : Sciuridés

Famille du lièvre : Léporidés

 

 

Laisser un commentaire