Prérogatives d'encadrement et milieux d'exercice

1 - Généralités :

Le titulaire du DE alpinisme- accompagnateur en moyenne montagne a les compétences pour encadrer, conduire, animer, enseigner, entraîner en sécurité des personnes ou des groupes, de tout public, en moyenne montagne, à l’exclusion des zones glaciaires et des zones de rochers, canyons, terrains nécessitant pour la progression l’utilisation du matériel ou des techniques de l’alpinisme. 

Il a également  : 

  • des compétences pour animer et enseigner les connaissances et compétences propres à la pratique de l’activité et au milieu.
  • des compétences pour conduire des randonnées en sécurité pour tout type de public en situation isolée ;
  • des compétences spécifiques à l’option choisie :

a) Pour l’unité de formation optionnelle « concevoir, conduire en sécurité et évaluer une randonnée en milieu montagnard enneigé pour tout public » des compétences pour exercer sur des reliefs vallonés excluant tout accident de terrain important. La pratique de toutes les disciplines du ski et activités dérivées est exclue à l’exception de la raquette à neige 

b) Pour l’unité de formation optionnelle « concevoir, conduire en sécurité et évaluer une randonnée en milieu montagnard tropical et équatorial en période de fortes précipitations, pour tout public » , des compétences pour exercer dans des régions à climat tropical et équatorial sur des terrains escarpés et détrempés en périodes, fixées par l’autorité publique compétente, de fortes précipitations 

Les titulaires du diplôme d’Etat d’alpinisme-accompagnateur en moyenne montagne sont soumis tous les six ans à une formation de mise à niveau (anciennement appelée « recyclage ») organisée par l’ENSM, site du CNSNMM

2- Prérogatives à l'issue de l'UF1 « animer une randonnée d’une journée au maximum pour tout public en sécurité en moyenne montagne non enneigée »

  • Le premier jour de l’UF1 « animer une randonnée d’une journée au maximum pour tout public en sécurité en moyenne montagne non enneigée », le directeur général de l’Ecole nationale des sports de montagne (ENSM), site du Centre national de ski nordique et de moyenne montagne (CNSNMM), délivre un livret de formation aux candidats. 
  • Le livret de formation confère à son titulaire la qualité de stagiaire de la formation professionnelle. 
  • Le livret de formation a une durée de validité de cinq ans. 
  • Le stagiaire doit alors effectuer une période d’observation comportant au moins 5 randonnées auprès d’un AMM ou GHM titulaire d’une carte professionnelle d’éducateur sportif en cours de validité. NDR : La période d’observation peut être commencer dés l’obtention du probatoire. Ce n’est pas ce que je comprends dans l’arrêté (le stagiaire doit « alors » effectuer une période d’observation), mais le CNSNMM demande aux candidats d’anticiper sur ces randonnées, peut être car ce dernier ne peut pas proposer d’UF1 avant 2025 et veut que les candidats aient l’impression de faire quelque chose et d’avancer en attendant.
  • la réussite de l’UF1 et l’attestation de réalisation de la période d’observation autorise le stagiaire à se présenter à l’épreuve de vérification des exigences préalables à la mise en situation  professionnelle (épreuve organisée à l’issue du dernier jour de l’UF1)
  • Une fois les exigences préalables à la mise en situation professionnelle validées, et dans le cadre d’une convention de stage en cours de validité, le stagiaire est autorisé à exercer en autonomie, sans nuitée en bivouac ou en refuge non gardé en milieu montagnard non enneigé, et hors des périodes de fortes précipitations en milieu tropical et équatorial, pendant la durée de son livret de formation.

3 - Prérogatives à l'issue de l'unité de formation optionnelle UF2 « concevoir, conduire en sécurité et évaluer une randonnée en milieu montagnard enneigé pour tout public » ou « concevoir, conduire en sécurité et évaluer une randonnée en milieu montagnard tropical et équatorial en période de fortes précipitations, pour tout public »


  •  La période d’observation en milieu montagnard enneigé ou en milieu montagnard tropical et équatorial débute à l’expiration de la première semaine de l’unité de formation optionnelle «concevoir, conduire en sécurité et évaluer une randonnée en milieu montagnard enneigé pour tout public»  ou «concevoir, conduire en sécurité et évaluer une randonnée en milieu montagnard tropical et équatorial en période de fortes précipitations, pour tout public». Elle comporte :
    •  pour les candidats ayant choisi l’unité de formation optionnelle «concevoir, conduire en sécurité et évaluer une randonnée en milieu montagnard enneigé pour tout public», dix randonnées en milieu montagnard enneigé ;
    • pour les candidats ayant choisi l’unité de formation optionnelle «concevoir, conduire en sécurité et évaluer une randonnée en milieu montagnard tropical et équatorial en période de fortes précipitations, pour tout public» dix randonnées en milieu montagnard tropical et équatorial en période de fortes précipitations fixées par l’autorité compétente.
  • Les randonnées en observation sont effectuées en présence d’un accompagnateur en moyenne montagne justifiant des prérogatives correspondantes ou d’un guide de haute montagne en exercice, titulaire d’une carte professionnelle d’éducateur sportif en cours de validité 
  • Toutes situations d’encadrement par le stagiaire sont exclues
  • Une fois la certification de l’UF2 (donc après la 2° semaine de formation) et de la période d’observation validées et dans le cadre d’une convention de stage en cours de validité, le stagiaire est autorisé à exercer en co-encadrement, à la journée, en milieu montagnard enneigé ou en milieu montagnard tropical et équatorial, pour la durée du livret de formation

4 -Les UF 3, 4 et 5 ne donnent pas de prérogatives supplémentaires au stagiaire

2 - Conditions d'exercice et limites

ACTIVITÉS DE RANDONNÉE EN MOYENNE MONTAGNE

Diplômes délivrés par le Ministère chargé des sports

  • Diplôme d’Etat d’alpinisme-accompagnateur en moyenne montagne, option  » milieu montagnard enneigé « , délivré jusqu’au 1er janvier 2025.

Niveau de qualification : 5 (équivalent bac+2)

Conditions d’exercice : Encadrement, conduite, animation, enseignement, entraînement en randonnée pédestre et activités assimilées en moyenne montagne ainsi qu’en terrain enneigé sur des reliefs vallonnés excluant tout accident de terrain important.

Limites aux conditions d’exercice :

A l’exclusion :
– des zones glaciaires et des zones de rochers, canyons, terrains nécessitant pour la progression l’utilisation du matériel ou des techniques de l’alpinisme ;
– de la pratique de toutes les disciplines du ski et activités dérivées, à l’exception de la raquette à neige ;
– de l’exercice professionnel dans les régions à climat tropical et équatorial, en périodes de fortes précipitations fixées par l’autorité publique compétente, sur des terrains escarpés et détrempés

Autorisation d’exercer pour une durée de six ans, renouvelée à l’issue d’une formation de mise à niveau.