Nouvel arrêté relatif à la formation du DE alpinisme – AMM

Arrêté du 3 juin 2019 relatif à la formation spécifique
du diplôme d’Etat d’alpinisme-accompagnateur en moyenne montagne 

Cet arrêté rentrera en vigueur 1er septembre 2019. L’arrêté du 25 septembre 2014 relatif à la formation spécifique du diplôme d’Etat d’alpinisme-accompagnateur en moyenne montagne est abrogé à compter de cette date. 

Donc à priori, les probatoires de la cession d’automne 2019, qui doivent avoir lieu du 2 au 6 septembre pour le probatoire Auvergne-Rhône-Alpes et du 23 au 27 septembre pour la probatoire Occitanie, devraient se dérouler selon les nouvelles modalités.

Je vous ai fait une synthèse des points importants de ce nouvel arrêté, mais je vous conseille de le lire dans son intégralité. Toutes les réponses à vos questions devraient y être. Vous trouverez le texte en suivant ce lien. 

Synthèse de l’arrêté 

Inscription au probatoire

Plus que 30 randonnées, au lieu de 40, sont nécessaires pour s’inscrire à l’examen.

Une liste de trente randonnées effectuées en groupe ou en solitaire dans différents massifs par le candidat, renseignée sur un formulaire normalisé mis en ligne par l’Ecole nationale des sports de montagne, site du Centre national de ski nordique et de moyenne montagne, sur son site internet. Ces randonnées sont effectuées dans un cadre correspondant aux prérogatives d’exercice professionnel de l’accompagnateur en moyenne montagne. Elles se répartissent comme suit : 

  1. dix randonnées d’un dénivelé positif supérieur à 1 000 mètres, effectuées sur le territoire français et dans plusieurs massifs, l’une de ces randonnées consistant en une randonnée itinérante d’une durée minimale de cinq jours ;
  2. dix randonnées effectuées dans plusieurs massifs figurant sur la liste type mise  en ligne par l’Ecole nationale des sports de montagne, site du Centre national de ski nordique et de moyenne montagne, sur son site internet ;
  3. dix randonnées correspondant à l’unité de formation optionnelle « milieu montagnard enneigé » ou « milieu montagnard tropical et équatorial « 

Examen probatoire

Suppression du parcours en terrain varié, tel qu’il se déroulait jusqu’à présent, et de l’entretien (la recevabilité des 30 randonnées du dossier d’inscription sera étudiée par le jury en amont)
L’examen probatoire comprendra deux épreuves : 

–  première épreuve : une épreuve de marche et orientation en terrain varié. Cette épreuve est éliminatoire ; 

–  seconde épreuve : un questionnaire portant sur l’environnement montagnard naturel et humain et l’expérience de la vie en montagne. 

Pour le QCM, une thématique supplémentaire a été mise au programme ( en plus des 8 thématiques déjà présentes) :

Expérience de la vie en montagne : 6 questions (1 question par rubrique)

 – les refuges de montagne ;
– l’équipement du randonneur ;
– le comportement sécuritaire ; 

– la planification d’une randonnée ;
– la cartographie et le balisage ;
– les moyens de communication en montagne. 

Le cursus de formation

UF1 L’unité de formation « fondamentaux techniques et pédagogiques »

 2 semaines.

Objectifs :

– animation et conduite de groupe en sécurité en milieu montagnard ; 

–  développement des connaissances et utilisation des outils nécessaires à l’orientation et à la navigation, dont les
nouvelles technologies ; 

–  adaptation des connaissances de secourisme à l’environnement montagnard  

–  apprentissage de l’autonomie en itinérance ; 

–  acquisition des fondamentaux de la météorologie de montagne ; 

–  acquisition des bases de l’environnement réglementaire propre à l’exercice professionnel. 

UF sanctionnée par un examen pratique et une épreuve écrite, comme auparavant.

Si l’UF est validée le livret de formation est délivré au candidat. Celui-ci lui confère la qualité de stagiaire de la formation professionnelle. Il a une durée de validité de cinq ans. 

Période d’observation

Après la validation de l’UF1, période d’observation hors milieu enneigé et hors période de fortes précipitations d’au minimum cinq randonnées effectuées avec différents publics. Elle se déroule auprès d’accompagnateurs en moyenne montagne ou de guides de haute montagne, titulaires d’une carte professionnelle d’éducateur sportif en cours de validité. 

Les stagiaires sont placés en situation d’observation, dans le cadre des prérogatives d’exercice d’un accompagnateur en moyenne montagne, à l’exclusion de toute situation d’encadrement.

Lorsque les randonnées en observation sont effectuées et dans le cadre d’une convention de stage en cours de validité, le stagiaire est autorisé à exercer en autonomie, à la journée, sans nuitée en bivouac ou en refuge non gardé en milieu montagnard non enneigé, pour une durée de deux ans. 

UF2 L’unité de formation « milieu montagnard et progression pédagogique » 

2 semaines

Objectifs :

A munir les candidats des outils méthodologiques leur permettant de poursuivre leur formation : 

a) Pour le milieu naturel montagnard, par une approche scientifique du milieu dans les domaines des sciences de la terre, de la biologie et de l’écologie ; 

b) Pour le milieu humain montagnard, dans les domaines de l’habitat montagnard, de la géographie économique, de la toponymie et de l’histoire, 

A sensibiliser les candidats au développement durable ;
A sensibiliser les candidats au projet professionnel ;
A apporter aux candidats les outils nécessaires à l’élaboration de progressions pédagogiques adaptées aux différents publics ; 

A favoriser une approche permettant aux candidats de lire et d’interpréter les différents paysages montagnards et de les préparer à l’épreuve d’orale de synthèse sur l’environnement montagnard de l’examen final, selon les modalités définies en annexe VII-2. au présent arrêté. 

L’unité de formation « milieu montagnard et progression pédagogique » est évaluée, pendant le temps de formation, par les formateurs 

Pour certifier l’unité de formation le stagiaire est mis en situation pédagogique d’initiation à l’environnement montagnard, avec du public. 

Stage en situation professionnelle

Le stage en situation professionnelle comporte un nombre minimal de vingt journées de randonnées pédestres en moyenne montagne non enneigée effectuées en situation d’encadrement professionnel sur des itinéraires différents, avec des publics variés et sur le territoire national. Elles se situent entre l’unité de formation « milieu montagnard et progression pédagogique » et l’unité de formation optionnelle « milieu montagnard enneigé » ou « milieu montagnard tropical et équatorial ». 

Ces 20 journées doivent comprendre :

  • une itinérance d’au moins trois jours, effectuée en présence d’un titulaire du diplôme d’Etat d’alpinisme- accompagnateur en moyenne montagne, ou du diplôme d’Etat d’alpinisme-guide de haute montagne, ou d’un des diplômes du brevet d’Etat d’alpinisme à l’exclusion du diplôme de moniteur d’escalade ; 
  • sept randonnées effectuées sous l’autorité du ou des conseillers de stage figurant sur la liste établie dans les conditions définies à l’article 14 du présent arrêté ; 
  • dix randonnées effectuées en autonomie, attestées par le ou les conseillers de stage.

UF3 Unité de formation « milieu montagnard enneigé »

Accessible aux candidats qui ont fait leurs 20 randonnées en situation, validées par conseillers de stage.

1 semaine + 1 semaine

Objectifs :

– savoir animer et conduire un groupe en sécurité en moyenne montagne enneigée ; 

–  savoir être autonome en itinérance hivernale ; 

–  développer les connaissances nivo-météorologiques et de savoir les appliquer à toute progression avec un groupe en moyenne montagne enneigée

–  acquérir les connaissances sur la conduite à tenir en cas d’avalanche et d’approfondir les compétences dans le domaine de la recherche de victimes en avalanche

–  adapter les connaissances en matière de secourisme et de techniques de survie à l’environnement montagnard hivernal

–  développer les connaissances en matière d’orientation et de navigation en milieu enneigé, notamment par visibilité réduite et de savoir utiliser les outils nécessaires ; 

–  appréhender la spécificité du milieu naturel hivernal, les espèces sensibles protégées et de sensibiliser aux contraintes exercées sur le milieu.

UF évaluée avec 3 épreuves : recherche de victimes d’avalanches multiples chronométrée, épreuve pratique de conduite de groupe, épreuve écrite sur la nivologie et les dangers de la montagne hivernale.

Période d’observation en milieu montagnard enneigé

Débute à l’issue de la première semaine de l’UF3

10 randonnées à effectuer en présence d’un accompagnateur en moyenne montagne justifiant des prérogatives correspondantes ou d’un guide de haute montagne en exercice, titulaire d’une carte professionnelle d’éducateur sportif en cours de validité ;
les stagiaires y sont placés en situation d’observation, à l’exclusion de toute situation d’encadrement.
Lorsque ces randonnées en observation sont effectuées et une fois que l’UF3 est validée,  dans le cadre d’une convention de stage en cours de validité, le stagiaire est autorisé à exercer en autonomie, à la journée, en milieu montagnard enneigé pour une durée de deux ans

UF4 Unité de formation « adaptation à l’effort, perfectionnement technique, entrainement à la randonnée pédestre et aux activités assimilées pour tout public » (anciennement UF5)

Accessible aux candidats qui ont fait leurs 10 randonnées en situation, validées par conseillers de stage.

1 semaine

Objectifs :

–  approfondissement des notions de physiologie de l’effort en montagne et maîtrise des principes de base de l’entraînement correspondant aux différents types de pratique ; 

–  capacité à gérer l’effort à différentes allures, notamment dans une logique d’amélioration de la performance individuelle ; 

–  capacité d’adaptation de l’effort dans une optique de bien-être et de santé,

Epreuve écrite validée par les formateurs

UF5 Unité de formation « environnement professionnel et encadrement de tout type de public, dont les publics scolaires et les publics en situation de handicap » 

1 semaine

Objectifs : 

1° Dans le domaine de l’environnement professionnel : 

– l’acquisition des fondamentaux du droit du tourisme et de ceux du développement du territoire ;
– l’acquisition des fondamentaux méthodologiques et techniques de la conception des produits de vente, 

Dans le domaine de l’encadrement des publics particuliers dont les publics scolaires et les publics en situation de handicap, l’acquisition des savoirs et des savoir-faire permettant au candidat : 

– de définir et connaître les particularités des différents publics ;
– d’adapter les interventions aux différents publics et aux différentes pratiques ; – de proposer des outils adaptés aux différents publics et aux attentes de ceux-ci. 

UF validée par une épreuve pédagogique d’encadrement d’une randonnée qui se déroule en dehors du temps de formation mais dans la continuité de l’unité de formation, qui permet de vérifier l’acquisition des compétences propres à l’encadrement des différents publics. 

Après la validation de l’UF5 et dans le cadre d’une convention de stage en cours de validité, l’accompagnateur stagiaire est autorisé à exercer en autonomie pour une durée d’un an, l’ensemble des prérogatives d’exercice définies à l’article 1er du présent arrêté, à l’exclusion des randonnées de plusieurs jours avec nuitée en bivouac ou en refuge non gardé. 

Les prérogatives sont : encadrer, conduire, animer, enseigner, entraîner en sécurité des personnes ou des groupes en moyenne montagne, à l’exclusion des zones glaciaires et des zones de rochers, canyons, terrains nécessitant pour la progression l’utilisation du matériel ou des techniques de l’alpinisme. 

Examen final

Sans changement

Epreuve 1 : soutenance du rapport portant sur l’expérience acquise au cours de la formation, notamment lors du stage en situation et de la période d’observation, et présentation du projet professionnel à partir d’un support technique remis au jury à l’issue de l’épreuve. 

L’épreuve vise à s’assurer que le candidat est capable : 

–  de présenter et analyser les acquis de sa formation et de son expérience professionnelle de stagiaire à partir du rapport soumis au jury ; 

–  de présenter un stage en situation professionnelle conforme aux exigences réglementaires, respectant les prérogatives de la situation de stagiaire et respectant les consignes pédagogiques liées au carnet de randonnée ; 

–  de présenter son projet professionnel en lien avec le diplôme, à partir du dossier soumis au jury.
Présentation orale : 20 minutes. Entretien avec le jury : 20 minutes. 


Epreuve 2 : oral de synthèse portant sur l’environnement montagnard.
L’épreuve vise à s’assurer, au travers de l’analyse d’un support proposé par le jury, que le candidat est capable : 

–  de savoir décrire les éléments du document à l’aide d’un vocabulaire précis et adapté ; 

–  de savoir utiliser ses connaissances pour soumettre des hypothèses crédibles sur l’interprétation du document
proposé.
Temps de préparation : 60 minutes.
Présentation : 15 minutes.
Entretien avec le jury : 10 minutes.
Est admis à l’examen final, le candidat qui a obtenu la mention « acquise » à chacune des deux épreuves. 

28 Comments

  • Invité Répondre

    Attention : Le nouvel arrêté entre en application au 1er septembre 2019. Cela implique que toute la procédure d’inscription (dont la liste de randonnées) reste inchangée pour les examens de septembre 2019. En effet la procédure d’inscription est actuellement en cours sous l’égide de l’ancien texte uniquement.
    Inutile de chercher le nouveau formulaire de liste de randonnées correspondant au nouvel arrêté. Il ne sera pas mis à disposition, car il n’est pas encore en application.

    • admin Répondre

      Bonjour et merci beaucoup pour l’info!)

  • catherine Labeye-Voisin Répondre

    Si je veux m’inscrire à l’examen probatoire qui a lieu du 2 au 6 septembre 2019, il faut donc que ma randonnée en itinérance ait duré 5 jours? Cela signifie-t-il que si j’en ai déjà fait une de 4 jours, il faut que j’en recommence une autre de 5 jours?

    • admin Répondre

      Bonjour Catherine, non, pour les inscriptions aux sessions d’automne pas de changement.
      cordialement,

      MP

    • admin Répondre

      Bonjour Catherine, si tu as déjà envoyé ton dossier d’inscription pour le proba du 2 au 6 septembre et qu’il a été validé, pas de pb, tu n’as rien à refaire.

  • Mathilde Répondre

    Merci beaucoup pour toutes ces informations !
    Comment être sûr que les nouvelles dispositions s’appliquent bien à la session du probatoire de septembre en Auvergne Rhône Alpes ? C’est à dire notamment pas de PTV, pas d’entretien sur la liste des 40 (liste envoyée avant la publication de l’arrêté) randos et QCM avec la nouvelle thématique ?

    • admin Répondre

      Bonjour Mathilde, l’arrêté entrant en vigueur au 1er septembre et devrait donc s’appliquer pour le proba AURA. Pour en être sûre il faudrait poser la question directement au CNSNMM, mais si j’ai des infos de mon coté, je les donnerai sur le site.
      Cordialement,

  • Suzon Répondre

    Bonjour, pensez-vous que la liste des randos obligatoires publiée parle CNSNMM va avoir des modifications, ou va-t-elle rester inchangée ? Merci pour votre site en tout cas, une vraie mine d’or !!

    • admin Répondre

      Bonjour Suzon, elle n’a pas de raison de changer, mais pour en être sûre il suffit de regarder sur le site du cnsnmm.
      Cordialement,

  • Olivier Répondre

    Bonjour,

    Dans les 30 randos pour le probatoire, je lis ceci dans l’arrêté :
    « dix randonnées d’un dénivelé positif supérieur à 1000 mètres ,…, l’une de ces randonnées constituant en une randonnée itinérante d’une durée minimale de cinq jours »
    Ca veut dire que pour les 5 jours on doit avoir :
    – 1000 mètres de dénivelés par jour ?
    – ou 1000 mètres de dénivelés pour les 5 jours ?

    Je trouve que ce n’est pas très clair.
    Merci

    • admin Répondre

      Bonjour Olivier, c’est 1000m de dénivelé cumulé sur les 5 jours. cordialement,

  • Pierre Répondre

    Bonjour Catherine,
    Je ne lis pas dans cette succession d’UF qu’il faut au préalable suivre la FGCMM (formation générale commune aux métiers de la Montagne). N’est-ce plus d’actualité ?
    Merci pour ton site.

    • admin Répondre

      Bonjour Pierre
      si, si il y a bien la FG préalable aux UF. Je me suis surtout attardée sur les changements, c’est pour cela qu’il faut lire l’arrêté dans son intégralité en suivant le lien que j’ai mis dans mon article.
      Bien cordialement, Marie-Pierre

  • Patrick Répondre

    Bonjour.
    J’ai épluché de long en large le site du centre national du ski nordique et de moyenne montagne mais je n’arrive pas à trouver le fichier excel pour la saisie des randonnées.
    Auriez-vous le lien ?
    Excellente continuation.
    Patrick

    • admin Répondre

      Bonjour Patrick, ce n’est pas sur le site du CNSNMM que tu dois t’inscrire pour le probatoire et donc constituer ton dossier avec ton tableau de randonnée, mais sur http://www.gepafom.fr/jsra/login . Cordialement,

  • Mathilde Baltassat Répondre

    Bjr, pour le nouveau proba, est ce que si on reussit l’orientation, elle est validée pour 2 ans? (Meme si on rate le qcm). Merci

    • admin Répondre

      Bonjour Mathilde, oui l’attestation de réussite partielle a une durée de 2 ans. Voir article 5 de l’arrêté.
      Cordialement,

  • fabwolf Répondre

    bonjour,
    merci beaucoup,
    il faut donc effectuer nécessairement des randonnées citées dans la liste?.. cela semble particulièrement restrictif non?
    merci!

    • admin Répondre

      Bonjour, 10 des 30 randonnées de ton dossier d’inscription doivent être choisies dans les listes données par le CNSNMM, en effet. Je ne trouve pas ça restrictif, ça te permet de faire des randonnées dont tu as déjà l’itinéraire dans des massifs que tu ne connais pas forcément. Ca permet d’aller faire un tour ailleurs, et les rando proposées sont pas mal.Cdlt

  • Converset Répondre

    Bonjour,

    Je devais m’inscrire pour l’examen probatoire en septembre 2019 mais je n’ai pas pu. J’ai effectué tout le listing des randonnées mais je ne sais pas si je dois repartir à zéro sur ces dernières vu que je compte m’inscrire pour la session printemps 2020? Y a t’il une date de validité des randonnées? Une règle? Puis-je en utiliser une partie déjà faite ? je vous remercie

    • admin Répondre

      Bonjour, non pas besoin de repartir à zéro. Il n’y a pas de date de validité, il faut juste qu’elles ne soient pas trop anciennes. Tu gardes ce que tu as fait, au besoin tu changes quelques dates….
      Bonne continuation

  • Thierry Répondre

    Bonjour,
    Merci pour tous ces précieux conseils, concernant les 10 randonnées  » milieu montagnard enneigé  » y a-t-il une liste imposée ? Un dénivelé et une distance minimum ?
    Merci d’avance

    • admin Répondre

      Bonsoir Thierry, non pas de randonnées imposées, pas de dénivelé et de distance imposés non plus. Mais c’est quand même une randonnée d’une journée, donc minimum 5h.

  • Converset Répondre

    Merci beaucoup pour toutes ces informations ! Bien cordialement,

  • Julien Répondre

    Bonjour Marie,
    Un immense et profond merci pour ce site si précieux.
    Je suis inscrit au probatoire Occitanie de la semaine prochaine !
    J’ai deux questions à te poser :
    1.
    Concernant l’épreuve de QCM du probatoire, sur l’arrêté du 3 juin 2019, je lis (annexe I-3.3, page 13) :
    « Pour chaque question il existe 4 propositions de réponse dont :
    – au moins une est juste,
    – au moins une est fausse »
    //Ce qui était déjà le cas avant, ok.
    //Puis :
    « Le questionnaire comprend 40 questions dont 6 à 8 questions nécessitent deux bonnes réponses. Les autres questions n’appellent qu’une bonne réponse. »
    => On en déduit donc qu’il n’y a AUCUNE question à trois réponses (ce qui pouvait être le cas avant) ?

  • Julien Répondre

    (deuxième partie de mon commentaire, sinon cela faisait trop long, oups !)
    2.
    Pour l’épreuve de marche orientation, les candidat(e)s disposent-ils/elles d’un temps de lecture de la carte avant le départ ou bien la carte est-elle donnée aux candidat(e)s pile au moment du départ du candidat(e) ?

    Merci d’avance pour tes réponses et encore… euh… MERCI ! 🙂

    Julien

    • admin Répondre

      Bonjour Julien, à la question 1, aucune question à 3 bonnes réponses effectivement; question 2, non tu ne peux pas lire la carte avant le départ, on te donne la carte et le chrono démarre..) cdlt

      • Julien Répondre

        Merci pour ces réponses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.