Mémento flore

Mémento Flore (7 questions)

Identification des espèces emblématiques

Plantes à fleur (angiospermes) 

  • Renoncule

Famille : Renonculacées

Plante herbacée, annuelle, fleur simple en forme de coupe, 5 pétales, couleurs vives

Renoncule des Alpes, des champs, trolle d’Europe, des neiges, des Pyrénées

Floraison mai à septembre 

  • Anémone (pulsatille ici)

Famille : Renonculacées

Plante herbacée, annuelle, fleur simple, 6 pétales

sauvage, sylvestre, des Apenins, des jardins

Floraison mars à mai

  • Campanule

 F : Campanulacées

herbacée, vivace ou bisanuelle, inflorescence en grappe ou fleur simple

Agglomérée, à feuilles rondes

Floraison de juin à septembre

  • Gentiane

F : Gentianacées

herbacée, vivace

gentiane de Koch (acaule)(à gauche), grande gentiane jaune (à droite), de Clusius (de l’écluse), printanière, gentiane des champs

Floraison mai à aout

 !!!!   A ne pas confondre : Grande gentiane jaune feuilles opposées et verâtre feuilles alternées.

  • Orchis

F : Orchidacées

Floraison de mai à juillet

  •  Lys (ou lis)

F : Liliacées

herbacées vivace (bulbes)

Martagon (ici), des Pyrénées (jaune)

Floraison juillet – aout

  • Aster

F : Astéracées (composées)

plante herbacée vivace, à fleurs simples

Floraison juillet à septembre

  • Edelweis

F : Astéracées (composées)

plante herbacée vivace

Floraison juillet à septembre 

  • Génépi

F : Astéracées (composées)

sorte d’armoise

Espèce protégée (génépi laineux) en Rhône-Alpes et dans les Hautes-Alpes, mais pas de réglementation nationale.

Cueillette tolérée de mi-juillet à mi-aout, 100 brins par personne.

sols siliceux

 

Plantes sans fleurs 

  • Fougères (ou Fillocophytes)

plante vivace

ne produisent pas de graines mais se reproduisent grâce à des spores. La fougère adulte ou sporophyte ne donne qu’une sorte de spores aséxués qui après germination produisent le prothalle (sorte de petite lame verte) aséxué portant les organes reproducteurs : archégones femelles et anthéridies mâles. De la fécondation des archégones nait le sporophyte. 

  • Prêle

F : Equisétacées

plante vivace

tiges fertiles qui portent les spores et tiges stériles

  •  Mousses (bryophyta)

pas de système vasculaire, pas de racines. Reproduction asexuée par division cellulaire, à l’extrémité des brins organe végétatif, et reproduction sexuée  : alternance de générations avec dominance de la phase gamétophytique. Leurs organes reproducteurs sont des archégones et des anthéridies. Le sporophyte vit fixé sur le gamétophyte en parasite total ou partiel.

 

Les étages de la végétation

 

versant Sud (Soulane, Adret) versant Nord (Ombrée, Ubac) Caractéristiques
Etage collinéen :  jusqu’à 1000m jusqu’à 800m cultures et arbres à feuilles caduques
Etage montagnard jusqu’à 1900m jusqu’à 1600m forêt mixte –  hêtres, sapins, pins sylvestres, épicéas, mélèzes
Etage sub-alpin jusqu’à 2500m jusqu’à 2300m forêt de conifères, pâturages – Epicéas, mélèzes, pins à crochets
Zone de combat bande d’une centaine de mètre d’altitude forêt s’arrête et fait place aux pelouses et rochers
Etage alpin jusqu’à 3000m jusqu’à 3000m prairies d’altitude entre la forêt et les neiges persistantes
Etage nival au-dessus de 3000m au-dessus de 3000m neiges persistantes, quasi absence de végétation, lichens 

 

La reproduction des végétaux

Structure d’une fleur

Réceptacle floral (de l’extérieur vers l’intérieur) :

  • le calice formé par les sépales
  • la corolle formée par les pétales
  • l’androcée : ensemble étamines (partie mâle)
  • le gynécée ou pistil : ovaire, style, stigmate

Calice+corolle=périanthe (enveloppe stérile)

Pollen :

Le pollen contient les cellules reproductrices mâles, il se trouve au bout des étamines sur les anthères.

Le grain de pollen doit être déposé sur le pistil pour féconder la fleur. Le grain de pollen développe son tube pollinique pour creuser jusqu’à l’ovule qui se trouve dans l’ovaire. Le fruit est formé par l’ensemble de l’ovaire, chaque ovule fécondé devient une graine. Si il y a plusieurs ovules on aura plusieurs graines qui donneront des pépins, si il n’y a qu’un seul ovule, on aura une seule graine qui donnera un noyau.

Etamines : Partie mâle de la fleur. Au bout des étamines, les anthères qui portent le pollen. 

Pistil : Partie femelle de la fleur. Le pistil se compose de l’ovaire, du style et du stigmate.

Spore : une spore1 (grec ancien σπορά, « ensemencement, semence ») est une cellule ou un organe (pluricellulaire) de multiplication végétative ou de reproduction. Elle constitue une des étapes du cycle de vie de nombreuses bactéries, plantes, algues, champignons, voire de certains protozoaires.

Les spores peuvent donner naissance à un nouvel individu sans fécondation.

Autofécondation ou biparentalité : (rare) chez les plantes hermaphrodites (organes mâle et femelle dans la même fleur) la fécondation se fait dans une même fleur. Parfois pour éviter l’autofécondation, de nombreux organismes hermaphrodites font de la protandrie, c’est-à-dire que les anthères mûrissent avant les stigmates de la même fleur.

La fécondation « normale » se fait entre 2 fleurs de 2 pieds différents. Le pollen est emmené par les insectes pollinisateurs des étamines sur le pistil, ou par le vent par dissémination.

Reproduction végétative : la reproduction végétative est une reproduction asexuée, c’est à dire sans intervention de cellules sexuelles. Cette reproduction se fait à l’aide des bulbes, rhizomes, stolons.

Bulbes : formation de bulbes à partir d’un bulbe principal qui donne tous les ans de nouveaux bulbes qui donneront de nouvelle fleurs. (tulipes, jacinthes)

Rhizome : tige souterraine qui peut se ramifier. Les parties anciennes du rhizome meurent et pourrissent ce qui fait que la « tête » du rhizome avance sous terre et produit de nouveaux rhizomes en se divisant. Le rhizome est une réserve de nourriture, il porte les racines et le feuilles de la plante sous forme d’écailles (iris, sceau de Salomon). Se différencie des racines ou tubercules par sa relative horizontalité, c’est une réserve de nourriture et il porte les feuilles réduites.

Stolons : (fraisier) tige aérienne ou souterraine qui pousse au niveau du sol et ne porte pas de feuilles et produit de nouveaux plants. Proche du marcottage.

Marcottage : enfoncement dans la terre d’une tige encore reliée à la plante mère. Au bout de quelques semaines des racines apparaissent. Lorsque ces racines sont suffisamment fortes on peut couper la liaison avec la plante mère, on a alors une nouvelle plante.

Tubercule : organe de réserve, généralement souterrain (peut-être aérien) qui assure la survie de la plante pendant la saison d’hiver. Les organes transformés en tubercules peuvent être : des racines, des rhizomes ou stolons, la base de la tige.

Reproduction des fougères, prèles, mousses : cf supra

Les spermatophytes sont les angiospermes qui sont les plantes à fleurs (l’ovaire est dans la fleur) et les gymnospermes qui sont les arbres (surtout conifères) (l’ovaire est à nu=cônes des conifères). Ces deux catégories se reproduisent par la fécondation des gamètes (cellules sexuelles) mâles et femelles.

La plupart des angiospermes ont une reproduction sexuée et 70% d’entres eux sont hermaphrodites.

Fougères et Prêles se reproduisent grâce à des spores.

Plante annuelle : plante qui vit moins d’un an, elle effectue son cycle de vie sur une année. Pour ce faire, la plante annuelle va germer, se développer, fleurir et produire des graines pour proliférer. Dès que les graines deviennent mûres, la plante fane et meurt. La nature se charge de disséminer les graines pour la reproduction.

Plante bisanuelle : plante qui accomplit sont cycle de vie sur 2 années.

Plante vivace : plante pérenne, plante pouvant vivre plusieurs années. Elle subsiste l’hiver sous forme d’organes spécialisés souterrains protégés du froid et chargés en réserve (racines, bulbes, rhizomes). Elles fleurissent tous les ans. Certaines peuvent garder leurs feuilles à la mauvaise saison.

Plante monoïque : femelles et mâles dans des fleurs différentes sur une même pied (noisetier, châtaignier, conifères)

Plante dioïque : femelles et mâles sur des plantes, arbres différents (houx, ortie)

Hermaphrodite : Organes femelles et mâles dans la même fleur (rose, primevère)

Epicéa, sapin, pin, mélèze sont des monoïques. 

Hêtre et aulne sont des monoïques.

Erable est un dioïque.

Frêne, sorbier, fleurs hermaphrodites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *